dimanche 8 mai 2016

Anita Blake tome1: Plaisirs coupables - Laurell K. Hamilton


Resumé



Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "l'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !


Mon avis




Anita Blake a l'air d'une jeune femme tout ce qu'il y a de plus normal à première vue… Mais ça, bien évidemment, c'est à première vue!! Parce qu'il faut quand même avouer que le boulot de réanimateur ça ne court pas non plus les rues même si celles-ci sont maintenant infestées de vampires, zombies et autres créatures surnaturelles de tout poil dont l'existence a été publiquement reconnue. Surtout qu'occasionnellement la demoiselle n'hésite pas non plus à jouer les chasseuses de vampires. Elle a même un sacré palmarès à son actif. Mais son petit quotidien, déjà bien mouvementé, devient encore plus dangereux lorsqu'un maître vampire exige d'elle qu'elle résolve les meurtres de vampires qui secouent la ville de Saint-Louis.
L'action se déroule forcément dans le Sud des Etats-Unis, les vampires sont beaux, sexy mais surtout dangereux. et notre héroïne attire les ennuis comme à des kilomètres à la ronde. 
Pourtant, les vampires à la base ce n'est pas vraiment le truc d'Anita, moins elle les voit, mieux elle se porte. Par contre, elle n'a rien contre le fait d'en zigouiller un ou deux quand l'occasion se présente… Car après tout, les vampires, ça la connait, c'est même l'un de ses jobs des les exterminer lorsqu'ils enfreignent la loi. Dans le milieu, on la surnomme même l'Exécutrice, ce n'est pas eu dire!!
Anita est souvent effrayée par les « monstres » qu'elle côtoie et elle peut parfois paraître vulnérable, c'est aussi une forte tête qui n'a pas sa langue dans sa poche. Elle sait ce qu'elle veut et n'hésite pas à prendre les décisions qui s'imposent surtout si ses proches sont en danger. Anita est donc beaucoup plus complexe que ne le laissent supposer les premières pages. Elle a également un regard très critique et cynique sur le monde qui l'entoure et n'hésite pas à le faire savoir aux lecteurs. Certaines de ses petites réflexions personnelles m'ont fait sourire plus d'une fois. 
Les personnages secondaires ne sont pas en reste entre Jean-Claude le mystérieux vampire propriétaire d'un club de strip-tease et Nikolaos, vampire-enfant d'un millénaire qui est loin d'être une enfant de cœurs.
Ici pas de mots compliqués ou de métaphores incompréhensibles. le style de Laurell K. Hamilton est fluide et simple. Fantastique, action, humour et émotions sont savamment dosés. 
En conclusion, Plaisir coupables, dense et riche, entraîne le lecteur dans un univers complexe où évolue une héroïne forte, attachante et drôle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire