vendredi 17 juin 2016

La fenêtre de Dieu - Cédric Blondelot




Résumé




De l'autre côté de l'Atlantique, à Chicago, une femme meurt dans l'incendie de son appartement.

Deux ans plus tard, le 31 Juillet 1979, rue de Tolbiac, en plein Paris, un nouveau-né est abandonné dans un kiosque à journaux. Alors qu'il chiait sur Le Monde et pissait sur L'Humanité, un couple le trouva et l'adopta. Il fut appelé: Tolbiac Juillet.

Adulte, Tolbiac devient magicien. Ne lui demandez jamais de tour avec des colombes, il les déteste. Quant à son lapin, il n'en a plus. Il l'a bouffé la veille. Mais Tolbiac n'est pas seulement doué pour la prestidigitation, il est aussi un pickpocket de génie. Sa vie bascule tandis qu'il fume une cigarette dans les toilettes d'une piscine. Il n'en sortira jamais. Aspiré par la cuvette. Oui, aspiré!

C'est au prix d'un minutieux travail de recoupements, où les événements entrent en résonance, que Tolbiac comprendra quel brûlant secret entoure son existence.



Mon avis




J'écrit cette chronique alors que je viens de finir le roman "La fenêtre de Dieu" de Cédric Blondelot. On est le 17 juin et il est 00h22min. Que dire ce roman est un chamboulement dans les sentiments. On rit, on sourit, on est triste aussi... on est happé par nos sentiments qui nous serrent la gorge à certains moments.

J'ai eu connaissance de ce roman grâce à l'auteur lui même qui à pris contact avec moi sur Facebook sous le pseudonyme de son personnage Tolbiac Juillet. Il m'a parlé de son livre et m'a conseillé d'aller voir quelques critiques et citations pour me faire une idée. Ce que j'ai lu m'a énormément plu et au bout de quelques échanges je passais commande auprès de Cédric (je me permet d'utiliser ton petit nom j'espère que tu ne m'en voudra pas) pour avoir un exemplaire dédicacé. Deux soirée, voilà en combien de temps j'ai lu ce roman tellement j'ai été aspiré dans les tourments de Tolbiac Juillet.

Au début du livre, j'ai eu un peu de mal avec le début de l'histoire car elle ne commence pas avec Tolbiac, mais cette première partie va se révéler très important dans la suite du roman car elle va nous aider à résoudre les mystères qui entourent Tolbiac et nous donner beaucoup de réponses quant aux questions que l'on se pose. Dans cette première partie on fait la connaissance de Mirabelle, oh belle Mirabelle, vache transformée en Perfecto. Perfecto qui vit et subit divers traitements tout au long du roman et qui est habité pas les pensées de Mirabelle. Il finit dans les mains de Tolbiac et c'est ainsi que commence la deuxième partie du roman. On rencontre aussi dans cette première partie d'autres personnages secondaires qui referont surface en fin de livre.
En deuxième partie on suit maintenant Tolbiac, magicien et pickpocket accompli. On y rencontre aussi d'autres personnages haut en couleur. Cédric, l'auteur, nous raconte la vie (ou les vies, vous comprendrez en lisant le roman) de Tolbiac avec humour. Mais au delà de cette humour, le livre nous mène à réflexion; se dire que la moindre de nos actions, la moindre décision nous envoient sur un chemin qui serait tout autre si on avait agit différemment. On sent que l'auteur a creusé et fait des recherches sur certains faits pour que son roman le plus vraisemblable possible. Ce roman a été réfléchi, il n'a pas été écrit sur un coup de tête. Il a une profondeur qui fait que, d'après mon avis, tout le monde sera touché. Il a un petit quelque chose de nouveau, il est rafraîchissant et c'est cette fraîcheur qui est plaisante, ce style nouveau pour moi et pour vous aussi j'en suis sur (je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de livre comme celui ci) fait du bien et est dans l'air du temps. Le franc parlé de l'auteur y est pour beaucoup je dois le dire et cela fait du roman un pure bonheur.

En conclusion, un roman que je conseille TRÈS TRÈS TRÈS fortement de lire. Ce roman est magique, il vous fait ressentir une multitude de sentiments. Très peu de livres sont arrivés à me faire ressentir autant de choses, c'est un véritable coup de coeur. Ce roman vous prends tout entier, vous retourne dans tous les sens et vous recrache tout chamboulé.

Petite citation:

" Marco avait beau être mon ami depuis six ans, il était en charge du personnel et obéissait aux ordres. Je  m'attendais à être viré. C'était pire que cela. Eu égard à mes bons états de services, ô Annabelle, mon petit animal en jarretelles et au calibre fumant, mon insolente pintade, fantasme de mes nuits, sorcière de mes jours, omnisciente salope aux lèvres poisseuses, me propulsait responsable de l'entretien... de la piscine."



PS 1: il est 1h48 je viens de finir ma chronique, je suis encore toute retournée par ce roman et avant d'aller me coucher je vais prier Dieu de ne jamais me faire aspirer par mes toilettes...

PS 2: si vous voulez discuter avec l'auteur, voici le lien vers son compte Facebook Tolbiac Juillet
https://www.facebook.com/profile.php?id=100009375806631

PS 3: vous pourrez trouver ce livre en format numérique sur Kindle, Kobo, amazone et autre plateforme d'achat en ligne et pour les inconditionnelles du format papier vous pourrez le trouver soit sur thebookedition ou le commander directement à l'auteur.

Bonne lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire